Visiteurs 170
Modifié le 27-May-11
27-May-11 créé
13 photos

Un peu d’histoire…
Giotto Bizzarrini: le génie derrière Ferrari, Lamborghini, Iso Rivota dans les années 60
«J’ai construit toutes ces voitures, car je les avais rêvées» Giotto Bizzarrini
Né en 1926 à Quercianella, près de Livourne (Italie), l'ingénieur Giotto Bizzarrini a oeuvré toute sa vie comme ingénieur dans l’automobile d’exception.
Chez Ferrari, il laissa son empreinte sur la sublime Ferrari 250 Spider California et signa la mythique GTO même si celle-ci fut produite (en février 1962) après son départ.
Il collabore alors au projet A.T.S. de Formule 1 avec, notamment le champion du monde en titre, l’américain Phil Hill. L’échec fut cuisant.
Il collabore ensuite avec Iso Rivolta , l'entreprise de Renzo Rivolta qui s'était rendu célèbre avec l'Isetta, dans le cadre du projet Iso Rivolta GT à moteur Chevrolet V8.
En automne 1963, Nuccio Bertone eut l'intention de créer un coupé de grand prestige alliant le luxe à des performances d'un niveau exceptionnel. Son choix se porta sur le châssis du Coupé Iso Rivolta.
Pour avoir été impliqué dans le projet, Bizzarrini en connaissait également les possibilités très étendues et de là à pousser l'idée de Nuccio Bertone jusqu'à la réalisation d'une version de compétition, il n'y avait qu'un pas.
C'est ainsi qu'au Salon de Turin 1963 on assista à la naissance jumelée de la "Grifo". Naissance jumelée puisque la voiture naquit simultanément sous forme d'une Grifo A3/L (L = Lusso) exposée sur le stand Bertone et d'une Berlinette également dessinée par Bertone, mais où le luxe s'était cette fois effacé au profit de la performance : la Grifo A3/C (C = Competizione).
Si le Coupé de Bertone demeura un exemplaire unique, « Prototipi Bizzarrini » ne tarda pas à doubler la Grifo "Stradale" d'une seconde version, la "Competizione", qui fut effectivement engagée en compétition.
Entre temps la « Prototipi Bizzarrini » développa ses installations de Livourne où, à côté des planches à dessin, est installé un nouvel atelier de mécanique. Avec la collaboration d’un carrossier de Modene, la firme « Sports Cars », les Berlinettes Grifo sont désormais construites en série limitée.
Quelques mois plus tard, la nouvelle Grifo "Stradale" fut officiellement présentée au Salon de Genève.
C’est également à Livourne, en 1962, qu’il crée la société Autostar et construit un moteur à 12 cylindres qu’il cède à Lamborghini.
Il réalisa ensuite quelques spiders à moteur Chevrolet V8.
Quelques Stradale furent encore fabriquées en 1964 et 65 tandis qu'il imaginait déjà un modèle plus simple, plus léger. La petite Bizzarrini élaborée en 1965 avait été dessinée initialement avec une mécanique Fiat 1500 qui fut remplacée par celle de l’Opel 1.9 GT. Ce fut la GT 1900 Europa (1966). Il mit fin à l'aventure en 1969 et laissa son affaire à son partenaire Salvatore Diomante.
En 1970, American Motors fit appel à lui pour le projet AMX, mais l'entreprise ne dépassa pas le stade de la production de trois prototypes.
Plus récemment, il s'impliqua avec son légendaire enthousiasme dans plusieurs projets notamment avec son fils Giuseppe.

texte du site d'Autoworld
Ferrari 250 GTO_Ferrari 250 GTOFerrari YellowFerrari Yellow 2BizariniBizarini 2Bizarini 3Bizarini 4Iso GrifoLamborghini Miura RedLamborghini Espada RedLamborghini CountachLamborghini Murciélago

Catégories et mots-clés
Catégorie :Transport
Sous-catégorie :Voitures
Détails de la sous-catégorie :Concepts
Mots-clés :Autos, Autoworld, Bizzarrini, Brussels, Bruxelles, Cars, Expo, Ferrari, Lamborghini, Race, Sport